Sicile, une île ..

Publié le par Hervé Descamps

Quelques lignes sur la Sicile,
Pour les photos, vous les trouverez partout sur la toile !!

Toco loco ...

A l’occasion allez faire un tour dans la plus grande île de la Méditerranée, celle dont on dit qu’elle est un petit bout de l’Afrique venu se frotter au monde européen. C’est vrai que l’ambiance y est toute particulière et qu’on y rencontre des gens complètement atypiques. Ces quelques souvenirs en forme de cartes postales pour vous inviter à aller vous y balader.

Sicile …. sur sa Vespa rouge Salvatore réussit la performance d’emmener trois passagers … Oh pardon, je rectifie, trois passagères ….. car le garçon ne partage la selle de la guêpe qu’avec des personnes du sexe opposé ! ! ! Italiano oblige ! ! !

Sicile …. tu en veux toi des bécanes bizarres … Eh bien va donc faire un tour sur la côte Sud … C’est le paradis des collectionneurs. Des Vespa des sixties tu en rencontres à tous les coins de rue, et, même si la mode a sévit ici aussi, il n’est pas rare de se trouver nez à nez avec une Kawa des années 70, une Honda antédiluvienne ou, cerises sur les gâteaux ….. des Ducat de la grande époque et des Guzzi dont on se demande comment elles ont fait pour arriver jusqu’à nous !

Sicile ….. les pêcheurs du port attendent le sirocco, ce vent qui vient d’Afrique et dont on dit qu’il rend fou le plus doux des agneaux … Ils l’attendent non pas parce qu’il va leur faire perdre quelques journées de travail … Mais parce qu’il va leur permettre  de se mêler durant quelques folles soirées au monde des touristes qui présente la triste  particularité d’effectuer sa migration en même temps que la période la plus propice pour la pêche  ….. Je ne vous raconte pas la tronche de certains qui bossent toute la nuit et font une java d’enfer de midi à huit heures du soir.

Sicile …. Le vendeur de pastèques se prend pour Pavarotti , le gamin en cyclo, lui, c’est Valentino Rossi, le dragueur de service c’est Mastroianni, et toujours le goût inimitable de la granita au citron vert qui reste dans ta bouche  … Envoie un verre Giovanni que je goûte le vin local … Attention, il est redoutable, on dit même qu’il est fait avec les pieds ! ! ! Je mange le poisson avec les doigts, et quand j’emprunte la Vespa du fils de la maison, je ne me préoccupe pas une seconde de trouver un casque … De toute façon si j’en mettais un j’aurais l’air d’un extra-terrestre. Oui, je sais je ne devrais pas le dire mais cette sensation de liberté que j’avais déjà trouvé en Grèce je la retrouve ici … Vous me direz ce n’est pas à la vitesse à laquelle on roule … Bien que ! ! …. Ce ne sont pas les risques que l’on prend …. Bien que ! ! … Et puis m….. ! De temps en temps cela fait du bien d’ être archi hors la loi, surtout quand tu partages ton délit avec la quasi totalité de ceux qui roulent avec toi ! ! ! Ce qui est bizarre c’est qu’en une petite quinzaine je n’ai vu qu’un seul accrochage … Et c’est nous qui l’avons eu … La petite venait de gauche et son pied a glissé quand elle a voulu changer la cassette dans son poste ! !  Bilan un phare cassé et une grosse crise de rigolade quand les deux potes qui nous conduisaient se sont rejetés la responsabilité du carton ! ! ! Ils n’allaient tout de même pas incriminer une fille ….  surtout qu’elle n’était pas moche ! !

Sicile … On se mêle au monde des touristes … C’est poilant de constater les différences de culture entre les populaces de ce que l’on veut appeler l’Europe – Unie.
Quand tu côtoies les teutons tu te rends vite compte pourquoi leurs bécanes elles sont chiantes comme la pluie ! Comme en plus, en vacances, ils ont la délicatesse d’un troupeau de Huns au beau milieu d’un salon Renaissance tu piges vite pourquoi, malgré tous leurs efforts, ils n’arriveront jamais à faire une bécane qui fasse bander rien qu’en la regardant ! Il y a de ceux là, et quelques autres aboyeurs du même style en provenance des Pays Bas , de Suède ou du Danemark, de tous ces charmants pays qui partagent le goût de la viande bouillie et de la bière qui fait roter. Fort heureusement ici, en Sicile, il n'y a pas qu'eux, il y a surtout des touristes locaux. La plupart ont un appart à Palerme ou à Naples et se pointent à Selinunte le week-end, c’est vrai ça, je ne vous ai pas encore dit où nous étions.
Et bien, sur la côte Sud de la Sicile, entre Marsala et Agrigente, il y a un bled qui s’appelle Selinunte. Les fous d’archéologie s’y précipitent car il y a des ruines romaines à profusion et avec un coup de pot … et un bon détecteur….. on peut avoir la chance de tomber sur quelque bricole. Ceci dit en passant faites gaffe car ça peut porter au citron … Il n’y a qu’à voir la baraque de l’autre demeuré qui a découvert le tombeau d’Athéna : façade style temple grec et statues chaque mètre, pas mégalo pour deux ronds le mec … il en a même appelé son fils ainé Zeus … Et il faut croire, vu le bestiau, que ça lui a laissé quelques séquelles, il aurait mieux fait de l’appeler Mercure, il aurait pu faire de la pub pour la pollution ! !

Sélinunte, c’est le bout du monde. Le chemin de fer n’y arrive même pas. Par contre au point de vue sympa, y’a pas mieux. Pour loger, si tu as du pot, tu peux essayer de trouver une chambre au « Pescatore », tu ne seras pas déçu.

Si il n’y a plus rien, la mama te trouveras toujours une bricole chez une copine, de toute façon ne t’en fait pas, tu ne dormira pas sur les ponts …. Peut être te retrouveras tu sur quelque terrasse en plein air …. De toute façon, vu la chaleur qu’il fait en été c’est plutôt une aubaine …. Hors saison, c’est tout vide, il n’y a plus de problème.

Sicile … J’ai joué au toco avec Pepe et ses potes, le toco c’est toute la philosophie du bassin méditerranéen concentrée dans quelques mètres carrés. Un groupe de mecs se rassemblent pour régler des comptes par bières interposées dans une pièce grande comme un timbre poste où il fait plus de 40 degrés …… Quand tu sais que le but est de faire dessécher même ton meilleur pote alors que les autres vident cul sec dix bouteilles à l’heure tu comprendras vite que cette petite plaisanterie n’a pu être inventée que par un Sicilien ! !

Sicile …. Lorsque tu vas à la pêche avec Nicoluccio et son père il faut te lever à trois plombes du mat … Quand tu t’es couché sur le coup de deux heures dire que tu as la tronche dans le back est un léger euphémisme. Sur la proue du sardinier quand le filet est posé tu refais le monde … C’est pour cela que les pescadores sont aussi philosophes …. Les sardines ne sont pas venues, on a pris l’orage sur la gueule mais quand nous sommes revenus le lever du jour sur les temples valait pour moi toute les pêches du monde …. Nico, lui, avait besoin de blé, les temples il s’en tamponnait le coquillard, de toute façon riche ou pauvre il les verra tous les jours.

 Sicile …. Un jeune couple s'est pointé sur une Ducat …. Il sont arrivés la veille du 15 Août sur un 996 après s’être tapé 3000 bornes en Italie …. C’est vous dire la ténacité du mec et la résistance du fessier de sa compagne … En fait ils étaient de passage et devaient se tirer le lendemain matin ….. On a parlé bécane, et ils sont restés quatre jours et quelques litres de vin blanc de plus. Son 996 jaune a fait tourner quelques têtes et il a même fait du tout terrain avec …. Des potes de plus dans le carnet d’adresse, ils nous ont retrouvés en Cévennes, on avait oublié de leur payer la dernière tournée ….

Sicile …. Un soir il y avait la fiesta sur la plage, une cinquantaine de feux sur trois kilomètres. Nous étions invités sur une dizaine. En fait nous nous sommes arrêtés au second …. Au bout d’une heure ils étaient tous bourrés et se sont un peu posé sur la tronche … On s’est tiré pour ne pas déranger ….. Nous avons eu tort car au bout de quelques minutes et quelques gnons ils se sont tous embrassés et ont sorti les saucisses …. C’est toute  la Sicile que nous avons loupé, nous n’avons pas encore assimilé le fonctionnement de la chose … Peut être une autre fois avec  un peu de recul ! ! !

Sicile … Guiseppe pêche l’espadon. De temps en temps il chope un thon. Un jour il en a renconté un de plus de 200 Kilos. La bestiole tournait autour du bateau et ne voulait pas se laisser choper. Il a sauté à l’eau et s’est collé une sardine dans le bec … Quand le poisson s’est approché pour voir quel était ce truc bizarre il l’a flingué d’une flèche dans le foie … Il est respecté dans le village. Il a un pote qui est le neveu d’un ponte de la Mafia et qui se balade avec son garde du corps, celui là il a des yeux que je ne suis pas prêt d’oublier … La seule fois que je l’ai vu humain c’est quand il s’est tapé la moitié d’une glace pour dix personnes …. Un vrai môme … Annie l’a trouvé mignon …. Je ne vous raconte pas sa tronche quand on lui a traduit cette expression ! ! !

Sicile … Lorsqu’une gonzesse est amoureuse d’un mec on dit d’elle que lorsqu’elle se lave elle le voit dans le lavabo … Et lorsqu’un mec ressent quelque chose pour une nana il dit qu’elle lui fait pétiller le cul …

Et avec tout ça vous ne voulez pas qu’on y retourne ! ! !

Publié dans Tourisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article