Balade en ... Corsica's 2007

Publié le par Hervé Descamps

Deux Corses sinon rien,

Très Corse le premier et très corsé le second !!

Samedi 20 octobre, port de Marseille, devant le Kalliste bateau de la Méridionale qui va nous emmener dans l’île de Beauté.
CORSE-2007-003.jpgC’est parti pour moi pour 13 jours en Corse .. Dur labeur .. Oh je vous vois bien en train de vous gausser, mais sachez que 300 bornes par jour pendant deux semaines, sur les routes corses c’est quand même assez crevant . Vous me direz, il faut mieux faire cela que travailler à la chaîne chez Renault !
A l’origine j’avais prévu de ne faire qu’un seul séjour, comme chaque année depuis 8 ans .. mais devant la demande force a été de doubler le contingent et comme je me refuse à emmener plus d’une vingtaine de machines à la fois faire deux éditions en une me semblait la seule chose possible.
Pour la première édition j’avais choisi d’innover. Nous allions passer deux jours à Coti, au Belvédère ; http://lebelvederedecoti.com/belvederenvironnement.html un endroit que nous connaissons bien et ensuite nous filerions vers le nord de l’île pour loger à Cateri au San Dume, une adresse qui nous avait été recommandée et soi disant de la même trempe que chez notre ami Jo … On y reviendra plus tard !!
61-Arriv--e-en-m--me-temps-que-le-soleil-1.JPG16-Sortis-des-entrailles-de-la-b--te-2.JPGTrois jours dans le sud de l’île c’est la visite des incontournables … La plage de Campomoro, la route de Sartène à Bonifacio, les bains de Baracci, La foret de Zonza, le col St Eustache, les Aiguilles de Bavella et la descente sur Porto Vecchio en passant par l’Ospédale, Ste Lucie de Tallano et un pot chez Orsoni, Bastelica et sa charcutaille et les îles Sanguinaires … Eh bien en fait rideau pour la grande majorité de ce qui était dans la montagne car il avait neigé en Corse et le verglas recouvrait toutes les petites routes charmantes. Pas question d’aller s’en mettre une sur la glace fallait devoir improviser .. Eh bien nous avons !!
Trois jours à se balader le long des côtes, à bronzer au soleil, à visiter sites archéologiques et fontaines bouillonnantes, à s’imprégner de l’âme corse en flânant sur les boulevards d’Ajaccio .. En fait la Corse est tellement belle et tellement diversifiée qu’il y a toujours quelque chose à découvrir .. et de plus comme à chaque fois les routes qui y mènent sont des merveilles de plaisir .. Que demander de plus .. De la chaleur certes . manque de pot cela sera pour l’an prochain !!
34-De-Piana----Porto-1.JPGPour gagner le Nord il nous a fallu suivre la côte occidentale … Je ne vous raconte pas les Chalanques de Piana le matin sous le soleil, ni la Baie de Porto, ni le rouge de Girolata dont les falaises se couchent dans un palais d’eau turquoise .. Pour retrouver Calvi j’ai suivi la côte, grand moment de bécane surtout que j’avais décidé de ne pas amuser le terrain pour visiter un peu en avance le fameux second hôtel .. J’avais quelques doutes quand à la qualité de celui-ci mais je n’avais pas trop envie de le faire voir en arrivant avec tout le petit monde.
Cateri, superbe endroit dans un triangle magique : Calvi-Ile Rousse- Route des Artisans … Placé comme il est ce San Dumé est une véritable mine d’or mais c’est quand même dommage que ses propriétaires le laissent ainsi .. On peut vivre sur sa réputation mais là c’est quasiment se foutre de la gu.. du monde … Les extraits de Match et les photos dédicacées dans la salle à manger ne font pas oublier la médiocrité de ce qu’il y a dans l’assiette et la propreté plutôt douteuse des chambres !!
Tout le petit monde est arrivé et s’est installé .. J’éviterai de parler du gîte et du couvert pour rester sur la bonne impression du site. Le lendemain nous avons entamé notre visite du Nord par le Désert des Agriates ( devenu depuis deux ans un véritable circuit pour motos en folies .. superbe revêtement sur près de 34 km de long ) pour enchaîner par St Florent et le Tour du Cap … Le temps se gâtait il fallait faire un choix, nous avons pris l’option est en passant par Bastia … On a vu l’île d’Elbe .. fallait pas .. Après ce fut le déluge. Fort heureusement le restaurant de Marcinaggio était ouvert. Nous avons laissé passer l’orage et continué comme si rien n’était notre Tour du Cap .. Bien nous en a pris nous n’avons eu guère que quelques gouttes vers Patrimonio. Retour à Catéri par Ile Rousse, il faisait nuit lorsque nous sommes rentrés histoire de ne pas voir la misère !!
CORSE-2007-103-COL-ST-EUSTACHE.jpgCORSE-2007-026-PORTO-POLO.jpgDernier jour de Corse, il était prévu de rejoindre Bastia en passant par la Route des Artisans et une partie de la Castaniccia … Après une trentaine de bornes à flanc de montagne le temps s’est considérablement dégradé et c’est sous un véritable déluge que nous avons largement occulté la seconde partie de notre programme. Il était dit que le Nord de l’île ne nous serait pas favorable … Repas à Bastia, heureusement sans rien à lui reprocher .. Episode courses pour certains, attente à l’abri pour d’autres .. à 6h tout le monde était dans le bateau … J’étais trempé comme un croûton dans un bol de potage, le premier hôtel venu allait faire l’affaire .. à 19h30 j’étais au plumard .. demain serait un autre jour.
Je pensais aux participants qui avaient du être largement déçus par la prestation du second établissement que j’avais choisi .. En fait j’étais coupable de n’avoir pas été me rendre compte à l’avance de l’état des lieux faisant confiance à un professionnel qui m’avait recommandé le site .. Mais de toute façon qu’est ce que cela aurait changé ? J’aurais été accueilli les bras ouverts, j’aurais dormi dans la meilleure chambre .. Le coup on me l’a fait un bon paquet de fois .. Moralité : Pour les Corsicas à venir je resterai au Belvédère à Coti, là je suis sûr de ce que je tiens .. En ce qui concerne la visite du Nord de la Corse je vais jouer sur les voyages aller et retour en faisant arriver et repartir les gens de Bastia .. Cela me fera deux étapes pour partir et rejoindre le port .. L’une nous permettra de passer par le Cap, l’autre par la Castaniccia .. Il faudra juste choisir en fonction des prévisions météo !!
DSC00276.jpgJ’avais quand même décidé de regarder dans le Nord de l’île pour à la fois trouver des itinéraires que je ne connaissais pas et éventuellement des homes et autres petites auberges susceptibles d’être endroits charmants pour faire étape .. Cela allait être mon boulot de deux jours en attendant le second groupe qui n’arriverait que le Dimanche matin à Propriano .. Ce fut fait .. et je vous réserve quelques adresses choisies pour les prochains Corsicas !!
Dimanche 8 heures du mat .. Seconde fournée … Ils sont flambants, en pleine forme, prêts à découvrir pour certain et à confirmer pour d’autre ce que peuvent être les routes corses à l’automne .. En ce qui me concerne j’ai un peu moins la pêche et mon pneu arrière présente de sérieux signes de faiblesse !!
C’est marrant de se retrouver dans une situation identique, à une semaine d’intervalle, avec des personnes complètement différentes,. C’est la première fois que cela m’arrivait et j’avoue que l’expérience n’est pas inintéressante. Chaque individu a une perception différente du contexte dans lequel il va évoluer et quand il s’agit de moto, dans un cadre aussi favorable à l’exercice de ce sport que l’île de Beauté, eh bien cela m’a réservé de sacré surprises.
48-Route-de-Propriano-depuis-le-Belv--d--re-1.JPG  19-Vue-depuis-l-h--tel-2.JPGAvec le premier groupe j’avais eu droit aux individualistes tranquilles qui souhaitent essentiellement visiter et profiter à leur rythme. Là c’était une autre histoire, on allait faire dans le furieux, le sauvage, celui qui veut bouffer de la borne quoi qu’il se passe, quelles que soient les conditions. Celui qui n’écoute rien, qui se fout gentiment de ta gueule quand tu fais le briefing du soir. Celui qui en principe va se bourrer au second jour et qui va rentrer avec Europ Assistance. Eh bien là j’en avais un petit contingent.
Pour moi c’était la certitude de devoir chaque soir compter les bécanes, et celle beaucoup plus désagréable d’être certain d’être regardé comme une sorte d’oiseau de mauvais augure quand j’allais redonner les quelques conseils de prudence. De toute façon fallait faire avec , on a fait.
Placé sous la protection de la vierge de Bavella qu’il a été ce raid .. Pas un ne s’en est posé … Là cela confère au miracle. On a un peu improvisé avec les road books à cause du temps qui nous a joué quelques fantaisies. En fait nous ne nous sommes pris qu’une demi journée de flotte sur le séjour, manque de pot c’était le jour où nous avions programmé les chalanques de Piana .. Eh bien Piana, même sous la pluie, c’est quand même magique. La bande de furieux a profité de l’occase pour monter sur le Nord de la Corse en suivant la côte .. pour ensuite redescendre par le centre .. en suivant la flotte et le brouillard !!! Il y a des plaisirs qui me dépassent .. et des prises de risque qui me consternent .. Mais que voulez vous c’est la devise de nos balades, la totale liberté en ce qui concerne l’adaptation du road-book .. Pour peu que je sois au courant .. Là pas de problème, il suffisait au départ que j’envisage la solution la plus folle pour être certain que je n’allait pas être très loin du parcours qu’allaient faire les furieux !!
CORSE-2007-020-LE-BELVEDERE.jpg  CORSE-2007-064-BONIFACIO.jpgEn fait j’ai passé 5 jours dans l’appréhension totale de recevoir le coup de fil qui allait foutre le séjour en l’air .. et m’obliger à un sacré nombre de démarches plus ou moins emmerdantes. Je ne sais vraiment pas si ils se sont régalé en Corse, je l’espère pour eux mais je suis intimement persuadé qu’ils ne connaissent maintenant de cette île magique que la langue de goudron qui précède leur roue avant .. C’est une autre façon d’appréhender les raids moto, mais j’avoue que je préfère Motards en Balade que Morts en Sursis .. C’est moins stressant pour celui qui, quoi qu’il en soit, porte sur ses épaules la responsabilité de toute l’organisation !!
Je ne peux quand même pas m’empêcher de leur tirer mon chapeau, sacrés pilotes … mais pour encore combien de temps ???
CORSE-2007-048-LAC-DE-PRUNELLI.jpgPour ce second séjour, fort heureusement, je suis resté dans le même hôtel. Nous avons repris nos bonnes vieilles habitudes, un seul camp de base. Quand on connaît la qualité de l’hébergement, il n’y a pas de raison d’aller chercher ailleurs !! Le programme fut quelque peu rénové, nous en avons profité pour prendre de nouvelles routes, pour inaugurer de nouveaux itinéraires et profiter de nouvelles pauses.
Ce second raid fut également une réussite. Je pense que chacun y a trouvé son compte. J’avoue en avoir délaissés certain qui auraient peut être apprécié que je roule avec eux, j’en suis vraiment désolé .. Cela sera pour une autre fois. Mais là, pour la première fois peut être en dix années d’expérience j’avoue avoir eu l’impression d’être en permanence sur la corde raide. Si toutefois je me retrouve dans une situation identique avec ce genre d’essoreurs de poignées, je ne serai pas sans prévoir dans le budget la brassée de cierges qui convient pour éviter tout problème sur place !!
CORSE-2007-084-PALOMBAGGIA.jpgCORSE-2007-075-PALOMBAGGIA.jpgSaison 2007 finie, RAS, la très grande majorité des participants heureux. Qu’est ce que je demande de plus ???
Rendez vous en 2008. Je pars en vacances !!








Merci à ceux qui nous ont bien aidé lors de ces Raids : La Meridionale, notre partenaire privilégié depuis maintenant 8 ans et avec qui nous avons plein de projets pour 2008 et 2009.
L'Hotel du Belvédère à Coti, pour son accueil et sa prestation.
TTC Motos à Propriano qui a su nous rendre service en nous faisant passer devant tous ses clients habituels.
Chateau de Falgueirol pour son sponsoring toujours apprécié et Le Champagne Péhu-Guiardel et fils pour sa contribution en ce qui concerne la partie liquide.
Mireille et Florence pour le crédit photos.
 

 

Publié dans Tourisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

choco 19/11/2007 11:33

slt
belle balade
joli ton blog
@+