Cette Amérique dont personne ne voulait ...

Publié le par Hervé Descamps

Et si toute cette élection n'était qu'un sombre marché de dupes ?
Et si les instances dirigeantes américaines .. lobbying, magouilleurs de Wall Street, magnats de la presse .. n'avaient orchestré l'élection d'Obama que pour mieux détruire l'image de l'opposition aux USA à tout ce qui n'est pas pognon, armes et gendarme du monde ?
Juste comme cela, pour tenter de justifier mes propos ....
Il y a un an et demi même les books de Garden street ne voulaient plus donner les tickets Juliani - Clinton tellement la confrontation entre celui qui avait rétabli l'ordre après le 11 septembre et la femme de l'ex président, celle qui connaît le monde entier et qui possède un incontestable charisme, semblait inévitable .. et voilà pas que l'on se retrouve un an après avec un combat entre un espèce de pingouin aux allures de Buck Danny, héros du Viet Nam dont les séquelles sont encore visibles sur lui et surtout dans ses façon de s'exprimer .. avec un jeune et inexpérimenté sénateur, plein d'ambition, ex travailleur social, et qui tient un langage qui souvent pourrait s'apparenter à des idées "socialistes" ... Un gars qui n'est pas issu de la gentry, qui n'a pas pété dans la soie toute son adolescence .. ou du moins dans la soie bon marché .. et black de surcroît ...
Si aucun des deux partis qui se doivent de s'affronter ne voulait hériter de la pomme pourrie qu'allait laisser les 8 années de Georges Bush : le seul président US qui a réussi la performance de se faire honnir de la terre entière entraînant dans cette haine la quasi totalité de la populace ... pomme pourrie disais je au point de vue social, économique, militaire, relations extérieures, crédibilité même ... .. eh bien ils n'auraient pas pu faire mieux en choisissant leurs candidats ..
Pour en rajouter une couche le pingouin s'allie avec une sorte de Wonder woman aux gros nichons qui fait rire le monde entier par sa bêtise et son attitude aux antipodes de la modernité et notre black au grand cœur prend lui le recordman des gaffes que pouvait lui fournir l'Amérique ... On était en train de virer à la série B .. C'était à qui perd - gagne !!
Et ne voilà pas qu'au milieu de tout cela la mayonnaise a pris dans le monde entier en faveur du jeunot .. Il s'est mis à incarner le renouveau, celui qui allait pouvoir sauver la planète, celui qui allait régler tous les problèmes qui faisait table rase du racisme et qui allait arranger toutes les sombres histoires qui depuis une dizaine d'années allaient le plus souvent de terminer à coup de mortier ou de kalachnikov ...
Les voilà désormais sérieusement emme.... les instances dirigeantes ...
D'un coté pas question de décrédibiliser celui qui devait obligatoirement hériter de la pomme .. d'un autre va falloir le calmer le gamin car pas question de voir les US se transformer en paradis social .. manquerait plus que ça !! Emportés par la vague ils furent, les nantis .. Les bourses allaient remonter ... Les marchands d'armes allaient devoir faire des prix de gros ... La manne africaine allait se calmer .. Les patrons allaient devoir carmer pour la sécurité sociale des employés ... Les banques allaient devoir rendre le pognon qu'elles avaient escroqué aux petits emprunteurs .. On parlait même de paix au Moyen Orient ...
Ceux qui menaient le jeu se retrouvaient dans la me.. mais en ce qui concerne Obama il en est également de même, il n'avait peut être pas spécialement prévu cela le garçon maintenant va falloir gérer .. Comment ? ... Incontestablement il va falloir maintenant calmer le jeu et réduire en douceur les espoirs de tout le petit monde, pour cela il va être nécessaire de s'entourer d'une équipe qui sera à même de gérer les affaires courantes pendant que le boss fera de la représentation ...
Mais si par hasard ...
Bush se cassait avant l'heure laissant la me... plus tôt que prévu ?
Obama s'investissait complètement dans sa tâche en posant les poings sur la table et en voulant imposer ses idées ?
La machine s'emballait et les maîtres d’œuvre se retrouvaient démasqués ?
L'Afrique se trouvait boosté par cette aide inattendue et ainsi commençait à re avoir des idées d'auto gestion et d'indépendance économique ?
L'Europe se trouvait aussi piégée, passant du stade de continent en évolution à celui de la récession et du conservatisme ?
Cela fait beaucoup de si, mais pour peu qu'un ou deux se réalisent ou prennent la voie de la réalisation .. si j'étais Obama je me repasserai le film d'une certaine fin de matinée à Dallas, dans les années soixante .. et j'éviterai de sortir découvert !!!
Mais tout cela ce n'est que du roman feuilleton ... Juste quelques pensées du matin qui n'ont que bien peu de rapport avec la réalité des choses !! .
La bien bonne.

RV ( Star Wars !! )
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article